Présidentielles : Votez Quatre Epingles

Toute l’année, nous nous battons pour faire de vos week-ends un temps libre où sortir, partir, profiter. Alors à l’approche des élections présidentielles (23 avril et 7 mai) et législatives (11 et 18 juin) qui ont lieu un dimanche, voici l’astuce pour libérer votre week-end… tout en respectant votre droit civique: voter par procuration!

Pour voter par procuration rien de plus simple:
  1. choisissez une personne de confiance, qui idéalement à les mêmes intentions de vote que vous.
  2. téléchargez, imprimez et remplissez le formulaire CERFA ci-joint.
  3. déposez le au commissariat de police ou dans une brigade de gendarmerie,

C’est tout.

Pour libérer vos quatre week-end, choisissez non pas de le limiter à un scrutin mais à une période de trois mois. Idéalement déposez la procuration avant le 19 avril pour être sur que cela soit actif pour le 1er tour, même s’il n’y a pas de date limite officielle. Mais attention, aucune rature n’est acceptée sur votre CERFA sous peine de devoir le remplir à nouveau, alors prenez votre temps, nous gérons le reste pour vous. 🙂

Qui mandater ?

Le mandataire, français, doit être inscrit sur les listes électorales de la même commune que le mandant, mais pas forcément être électeur du même bureau de vote, ni du même arrondissement. Par ailleurs, le jour du scrutin, le mandataire ne doit pas détenir plus de 2 procurations, dont une seule établie en France.

Après l’utile et le fonctionnel, une petite note de bonne humeur à propos des élections:

Le président devrait être collaboratif

À en croire les patronymes des candidats, le prochain président devrait la jouer collective. En effet, pas moins des noms de  cinq candidats terminent par « On » (Macron, Hamon, Mélenchon, Fillon et Dupont… Aignan). Un air de collaboratif que nous apprécions particulièrement chez Quatre Epingles.

Un point sur les intentions de vote des commerçants et artisans de quartier

le vote des pressings sera blanc
Il se mûre-mûre t-il sur les marchés que les maraîchers « souhaitent récolter les fruits de leurs campagnes et se concentrer sur le local (et le bio) ».
Aussi, tandis que l’on parle beaucoup de costumes pendant cette campagne, le vote des pressings sera blanc comme jamais.
Les coiffeurs satisfaits du budget présidentiel lors du quinquennat précédent auraient aimé réélire leur candidat qui se serait fait pourtant coiffer sur le poteau… malgré l’appui des cireurs de chaussures.
Blague à part, nous ne prendrons pas parti chez Quatre Epingles. Mais pour qui veut partir à la campagne un long dimanche d’avril-mai, alors nous comptons sur vous pour aller voter … par procuration s’il le faut.