C’est l’histoire d’un pressing de quartier…

Témoignage client ou l’histoire d’un client et d’un pressing de quartier

Quatre Epingles s’engage dans le développement de l’économie locale en choisissant des artisans géographiquement proches de nos entreprises clientes.
Nous avons eu le plaisir d’avoir un retour positif de notre engagement que nous souhaitions vous partager. Le témoignage d’un client qui nous dit que nous faisons le bon choix de défendre nos valeurs, et notamment le commerce de quartier :

En effet, Jean-Pierre, informaticien au look de Père Noël, travaillant depuis longtemps au campus Crédit Agricole de Saint-Quentin-en-Yvelines, et utilisateur de sa conciergerie d’entreprise, en témoigne.

Jean-Pierre, client Quatre Epingles

 

Bonjour Jean-Pierre

Bonjour à vous !

 

 

 

 

Racontez nous votre expérience ? 

Etant client régulier de mon Pressing depuis 15 ans, j’ai connu Djamila la patronne quand elle était encore employée. 

Il y a quelques mois je suis allé prévenir Djamila qu’elle me verrait moins souvent car ma conciergerie d’entreprise disposait d’un service de pressing. Elle m’en a demandé le nom, j’ai sorti mon téléphone et lui ai montré l’application. Elle a contacté Quatre Épingles et fait les démarches elle-même. Je n’ai rien fais moi-même, elle a tout fait.

Mais j’ai été agréablement surpris lorsqu’un samedi je suis passé voir Djamila et qu’elle m’a dit qu’elle travaillait avec Quatre Epingles désormais. 

 

Djamila vous a partagé les conséquences de ce nouveau partenariat ? 

Djamila m’a dit qu’avec le surcroît d’activité généré par son partenariat avec Quatre Epingles, elle avait dû embaucher deux personnes supplémentaires. Une pour le repassage et une pour la livraison. Je ne pouvais qu’être ravi de cette nouvelle. J’y ai pensé tout mon samedi, ça m’a fait plaisir. J’ai même publié un message sur les pages Facebook de ma commune. Un petit geste de ma part a eu de grandes conséquences finalement, c’est assez drôle. 

 

Qu’est-ce que vous pensez de votre conciergerie d’entreprise ? 

C’est un service bien pratique de pouvoir déposer ses vêtements et les reprendre directement au bureau. Je l’utilise depuis longtemps. Je prenais aussi des paniers de fruits de temps à autre. Comme je ne suis pas au bureau toute la semaine, j’utilise aussi l’appli, c’est pratique. 

 

Que pensez-vous de l’application de conciergerie d’entreprise justement ? 

Moi je sais bien l’utiliser. Il faut s’habituer mais on comprend vite la logique. Je préfère préparer ma commande le matin et passer la commande sur l’application. C’est facile et une fois en conciergerie je déclare le dépôt sur l’appli. Ca va très vite, on échange quelques mots avec la Happiness Officer. D’ailleurs, je passe quelques fois juste pour discuter même si je n’ai pas de commande.

 

Que faut-il retenir de cette histoire Jean-Pierre? 

Le côté humain est sympa. Ça donne le sourire, c’est sûr. Le travail avec le tissu local est une démarche importante car c’est écologique (bilan carbone) et c’est bien pour l’économie, c’est créateur d’emplois. Il y a une dimension humaine dans cette histoire car c’est grâce à la communication entre nous tous que Djamila travaille aujourd’hui avec Quatre Épingles et des conciergeries d’entreprise et qu’elle a pu développer son activité et donc embaucher. C’est, je trouve, quelque chose qui a tendance à se perdre et c’est dommage. Les gens ne se parlent plus aujourd’hui. Pourtant le dialogue et l’échange sont sources d’opportunités nouvelles. C’est ce que je retiens de cette histoire. 

 

Interview réalisée en novembre par téléphone par Josselin de l’équipe Marketing de Quatre Epingles.