La conciergerie dans le secteur bancaire

« Des services permettant d’améliorer l’équilibre vie personnelle/vie professionnelle »

En 2016, plus d’un tiers des fins de CDI dans le secteur bancaire résultaient d’une démission (source :Association des Banques). Comment expliquer un chiffre aussi élevé ?

Régis Dos Santos, président du syndicat SNB/CFE-CGC, premier syndicat national du secteur bancaire, nous explique que « 4 salariés sur 10 ont déclaré avoir déjà eu peur au travail » (source). Surcharge de travail générant de nombreuses heures supplémentaires, conditions de travail qui se dégradent dans les agences et un désamour complet du public vis-à-vis des conseillers bancaires sont tout autant de facteurs impactant le stress du salarié et alimentant son mal-être. Au point de les emmener jusqu’au burn-out.

Pourtant, les banques ont vite compris l’importance d’investir dans des solutions de Qualité de Vie au Travail. En effet, depuis quelques années, nombreuses sont celles à proposer des services à leurs salariés, en particulier via la conciergerie d’entreprise : des services permettant d’améliorer l’équilibre vie personnelle/vie professionnelle mais également des services de bien-être au travail via des activités conviviales, de détente voire sportive, comme nous pouvons le faire chez le Crédit Agricole (sièges nationaux de Montrouge-Evergreen et Guyancourt-SQYPark) et de BNP Paribas (BNP Paribas Wealth Management et B*Capital). Ces investissements en QVT n’ont-ils donc aucun effet ?

« Pourquoi le secteur bancaire n’apporte pas du service aux salariés de ses agences ?  » 

Le véritable problème vient du fait que ces services ne sont réservés qu’aux sièges sociaux ou régionaux des différentes banques. S’il faut se féliciter de cet investissement sur les grands sites, ce sont les agences qui sont les plus touchées par les turn-over (un salarié, en moyenne, ne reste pas plus de 2 ans dans une agence), les dépressions et les burn-out. Pire, il n’y a rien de plus frustrant que de voir, en tant que salarié d’une agence, ses collègues du siège profiter des différents services proposés par la direction alors que nous-même n’y avons pas accès. Cela finit par créer de la frustration et un fort sentiment d’inégalité. Dans ce cas, pourquoi le secteur bancaire n’apporte pas du service aux salariés de ses agences ? La réponse est simple : la méconnaissance concernant les différents acteurs de la Conciergerie et de leurs spécificités. De nombreuses personnes, encore aujourd’hui, continuent à penser que la conciergerie est uniquement réservée aux grands sites et aux sièges sociaux. C’était le cas avec la conciergerie dite « traditionnelle » qui nécessitait forcément un concierge physique sur site et, par conséquent, un budget élevé. Mais depuis 5 ans, de nouveaux acteurs sont apparus, bouleversant les codes de la conciergerie traditionnelle grâce au digital.

« De la conciergerie pour les agences bancaires est aujourd’hui possible »

Quatre Epingles fait partie de ces précurseurs « digital native ». La conciergerie digitale permet de répondre aux besoins des sites de toute taille. Il n’est plus nécessaire d’avoir un concierge physique pour obtenir des services aux occupants : une application web et mobile accompagnée d’un Assistant Personnel par Chat permet amplement à tout salarié de commander les services qui lui font envie et d’être livré directement en agence ou sur site. De la conciergerie pour les agences bancaires est aujourd’hui possible. Si certaines banques commencent à se diriger doucement mais sûrement vers un service accessible pour tous, la majorité des acteurs n’ont pas encore passé le cap. Avec Quatre Epingles, nous souhaitons, grâce à nos outils et notre savoir-faire, accompagner les banques dans cette démarche de QVT pour tous.

 

Demandez plus d’informations sur la conciergerie d’entreprise digitale !

 

Article rédigé par Alexandre de l’équipe Quatre Epingles